dimanche 7 janvier 2018

Enfin voilà la pluie !




     Chaque année autour des fêtes la Nièvre connaît un épisode de crue. Un deuxième arrive généralement en avril. L’année dernière, elles ne se sont guère manifestées. Aussi les Mardelles étaient en déficit en pluie et c’était plutôt triste de voir l’assèchement de la forêt. Mais enfin cette année une vraie crue est survenue et le résultat produit des merveilles dans les Mardelles. Je sais que c’est très égoïste de ne regarder que le niveau en eau des mares forestières, qu’il y a des champs submergés et que la Loire fait un peu peur. Mais les Nivernais ont l’habitude des crues bisannuelles et le département n’étant que très peu bétonné, il n’y a aucun souci. Les promeneurs vont voir la crue, les enfants sont contents de passer en vélo sur les routes humides, chacun met sa paire de bottes préférée et l’on va marcher dans les flaques. Ce qui me réjouit d’avance c’est d’imaginer la prochaine période des amours des grenouilles qui viendront en nombre croasser sur la mousse. À suivre...
































1 commentaire: