dimanche 11 février 2018

Mardelles hivernales

Il ne me manquait qu’une saison à mes balades aux Mardelles, voilà cela réparé grâce à une sortie dimanche dans la neige fondante. J’étais très étonnée de voir à quel point le paysage était changé.
Je vous laisse visionner les photos, je suis restée muette devant tant de beautés.




























jeudi 8 février 2018

Boules de neige et flocons blancs

Une chose merveilleuse s’est produite cet hiver, il a neigé !

Alors oui bien sûr cela pose certains problèmes, j’en conviens, mais la neige restera toujours associée dans mon esprit à mon enfance dans les Alpes. Les hivers de luges, skis et saucissons-vache qui rit, ont rythmé ma jeunesse. Voici le blanc manteau, la disparition des couleurs, la coupure du froid. 
Parfois, il faisait si froid à la station du Planolet que la barbe de mon frère gelait et que les verres de mes lunettes giclaient de la monture dite « invisible ».
Si sortir est une épreuve, la récompense est cette sensation de bien-être intérieur, comme si l’on se complaisait à se sentir à l’abri dans la coquille de l’anorak. Ensuite, nous buvons la boisson chaude et le soir, joie ultime, le feu qui crépite dans la cheminée. 

Je revois dans chaque arbre couvert de blanc un souvenir de la maison du Neyroud où ma grand-mère nous recevait pour les vacances de février. Je me souviens du chemin qui montait à Saint-Julien, nos corps jetés dans la poudreuse comme si nous plongions dans l’écume marine. Je repense à tous les igloos que nous tentions de construire avec ma petite sœur et que nous n’avons jamais finis faute de temps. Nous rentrions, car nos chaussettes trempées menaçaient de laisser nos pieds geler dans les après-skis. 

Je n’ai pas résisté à l’envie de faire d’énormes boules de neige avec le paysage d’ici. Peut-être pourrai-je les suspendre à mon prochain sapin de Noël ?